Home

News

« ORCHESTRES EN FÊTE » MET L’ORGUE À L’HONNEUR À LA PHILHARMONIE DE PARIS – UN « MULTIVERS » DE MONDES PARALLÈLES – COMPTE-RENDU

Pas de commentaire Revue de presse

(…) Suivirent de larges extraits du Songe d’une nuit d’été d’après la propre version pour piano à quatre mains de Mendelssohn, transposée et instrumentée par Olivier Vernet et Cédric Meckler – ils les ont enregistrés, avec la Marche des Elfes, il y a dix ans déjà à l’orgue Aubertin de Saint-Louis-en-l’Île (le dernier CD en date d’Olivier Vernet sortait officiellement le surlendemain : Sonate de Reubke à l’orgue Ladegast de la Nicolaikirche de Leipzig, la Sonate pour piano étant interprétée par Mūza Rubackytė). Évocation suggestive des timbres de l’orchestre dans la flamboyante Ouverture, du piano aérien, suprêmement délié et fantasque de Mendelssohn dans le Scherzo, rêveusement chambriste dans un Notturno à la noble élégance. Propulsée par un tempo extrême, pour mieux s’identifier à la musique de scène originale, la célébrissime Marche nuptiale, brillante et toute de bravoure, ne laissa toutefois guère au caractère cérémonieusement moqueur de cette marche-parodie le temps d’agir ou de vouloir tromper son monde. (…) Une œuvre hypnotique refermait ce concert, rare occasion de démultiplication des possibilités de jeu de l’instrument en réponse au défi de l’œuvre : le Boléro de Ravel – Shin-Young Lee et Baptiste-Florian Marle-Ouvrard à la console mobile, Olivier Vernet et Cédric Meckler à la console mécanique, avec aux percussions (caisse claire et timbales) Emmanuel Hollebeke et Nicolas Martynciow. Une longue montée de la tension, singulièrement compliquée par la différence de distance entre les deux consoles et l’orgue lui-même, d’où une difficulté redoutable en termes de synchronisation : l’expérience s’en trouva d’autant plus risquée et passionnante, le souffle suspendu… Frisson garanti ! Michel Roubinet, ConcertClassic.com (8 décembre 2017)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: