Home

News

Thomas Herreng, PianisteMagazine (septembre/octobre 2007)

Pas de commentaire Revue de presse

L’intégrale de l’œuvre d’orgue de Mendelssohn qu’a enregistrée Olivier Vernet reprend et complète sa version des Six Sonates de 1992. Du Prélude en ré majeur dont on admire la tenue (Mendelssohn n’a alors que 11 ans) aux Sonates , véritables sommets de sa production, on suit le parcours et l’évolution d’un compositeur marqué par son admiration pour Bach. Deux orgues ont été utilisés pour cet enregistrement : celui de Saint-Louis-en-L’Ile de Paris, et celui de Saint-Martin de Masevaux (Haut-Rhin), sans que cela nuise à la cohérence. Olivier Vernet défend un Mendelssohn aux tempos plutôt rapides, avec des registres variés, surtout dans les pièces légères. A tout moment, on admire sa maîtrise instrumentale. En complément, il nous offre, en partenariat avec Cédric Meckler, une étonnante transcription de la musique pour le Songe d’une nuit d’été . Les deux compères s’en donnent à cœur joie, les couleurs orchestrales et la fantaisie sont au rendez-vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: